thème :   le plus vu
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

lundi 14 mai 2018 à 18h30

Ouverture des permanences de l'association Le refuge

Depuis 2003, l'association Le Refuge accueille des jeunes garçons et filles de 18 à 25 ans en situation d'isolement ou de danger du fait de leur orientation sexuelle ou de genre. L'association loi 1901 est conventionnée par l'Etat depuis janvier 2007 et reconnue d'utilité publique par décret du 16 août 2011. Le Refuge propose l'hébergement temporaire, l'accompagnement social et psychologique, l'écoute et la médiation familiale, ainsi que des interventions en milieu scolaire.

Après de nombreux mois de préparation, une délégation normande a vu le jour en octobre 2017 au Havre, sous l'impulsion de son délégué départemental Philippe Paumelle et de son équipe de bénévoles, afin de proposer l'accompagnement et l'accueil de ces jeunes rejetés par leurs familles.

En lien direct avec les activités propres à la structure havraise, il a été décidé de proposer des permanences mensuelles sur le territoire rouennais. Les objectifs sont multiples : rendre visible l'association en informant la population, accompagner les jeunes en demande d'écoute, bâtir des projets en lien avec d'autres associations de défense des droits humains.

Grâce à sa collaboration avec le centre LGBT de Normandie, Le Refuge Seine-Maritime propose ces temps de permanences chaque 2e lundi du mois de 18h30 à 21h30 au sein du Diable Au Corps situé au 100 rue Saint-Hilaire à Rouen. L'accueil est assuré par une équipe-relais locale et des bénévoles de la délégation du Havre.

Site internet de l'association Le Refuge : www.le-refuge.org (possibilité d'adhésion et de dons en ligne)
Ligne d'urgence 24h/24 - 7j/7 : 06 31 59 69 50

Page Facebook de la délégation Le Refuge en Seine-Maritime
-
Fabien Gonzalez| Correspondant-relais Seine-Maritime
Association Nationale Le Refuge
Reconnue d'Utilité Publique
Siège National : 75, place d'Acadie - 34000 Montpellier
Tél siège : 09.54.92.60.66
Tél perso : 06.61.47.54.80

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir